Histoire complte de la rvolution franaise, 4

Silvestre, 1835
 

 - 

.

-

35 - ... j'ai t appel deux fois au conseil de celui qui fut mon matre dans le temps que cette fonction tait ambitionne par tout le monde. Je lui dois le mme service lorsque c'est une fonction que bien des gens trouvent dangereuse.
4 - Louis a t dtrn par ses crimes; Louis dnonait le peuple franais comme rebelle; il a appel, pour le chtier, les armes des tyrans, ses confrres ; la victoire et le peuple ont dcid que lui seul tait rebelle : Louis ne peut donc tre jug ; il est dj jug.
390 - Les jeunes gens iront au combat ; les hommes maris forgeront les armes et transporteront les subsistances ; les femmes feront des tentes, des habits et serviront dans les hpitaux ; les enfants mettront le vieux linge en charpie ; les vieillards se feront porter sur les places publiques pour exciter le courage des guerriers, prcher la haine des rois et l'unit de la Rpublique.
50 - ... toujours l'ami constant du peuple. Le peuple dsirait la destruction d'un impt dsastreux qui pesait sur lui : il le dtruisit ; le peuple demandait l'abolition de la servitude : il commena par l'abolir lui-mme dans ses domaines ; le peuple sollicitait des rformes dans la lgislation criminelle pour l'adoucissement du sort des accuss : il fit ces rformes ; le peuple voulait que des milliers de Franais, que la rigueur de nos usages avait privs jusqu'alors des droits qui appartiennent...
6 - Pour moi, j'abhorre la peine de mort prodigue par vos lois; et je n'ai pour Louis ni amour ni haine; je ne hais que ses forfaits. J'ai demand l'abolition de la peine de mort l'assemble que vous nommez encore constituante ; et ce n'est pas ma faute si les premiers principes de la raison lui ont paru des hrsies morales et politiques.
89 - La convention nationale dclare Louis Capet, dernier roi des Franais, coupable de conspiration contre la libert de la nation, et d'attentat contre la sret gnrale de l'État.
5 - La Constitution vous dfendait tout ce que vous avez fait. S'il ne pouvait tre puni que de la dchance, vous ne pouviez la prononcer sans avoir instruit son procs. Vous n'aviez point le droit de le retenir en prison. Il a celui de vous demander son largissement et des dommages et intrts.
49 - Louis tait mont sur le trne vingt ans; et vingt ans, il donna sur le trne l'exemple des murs; il n'y porta aucune faiblesse coupable, ni aucune passion corruptrice; il y fut conome, juste, svre; il s'y montra toujours l'ami constant du peuple.
28 - L'incivisme de la garde que la Constitution vous avait donne en avait ncessit le licenciement. Le lendemain vous lui avez crit une lettre de satisfaction ; vous avez continu de la solder. Ce fait est prouv par les comptes du trsorier de la liste civile. Qu'avez-vous rpondre?
85 - Je dois mon honneur, je dois ma famille de ne point souscrire un jugement qui m'inculpe d'un crime que je ne puis me reprocher; en consquence je dclare que j'interjette appel la nation elle-mme du jugement de ses...