Causeries du lundi, 8

 

 - 

.

-

92 - Mais, sur toute chose, ce qui me plat en lui, et en quoi il suit mon exemple, c'est qu'il s'attache aveuglment aux opinions de nos anciens , et que jamais il n'a voulu comprendre ni couter les raisons et les expriences des prtendues dcouvertes de notre sicle touchant la circulation du sang, et autres opinions de mme farine.
68 - L'me pleine d'amour et de mlancolie, Et couch sur des fleurs et sous des orangers, J'ai montr ma blessure aux deux mers d'Italie, Et fait dire ton nom aux chos trangers.
58 - Je suis vaincu du temps, je cde ses outrages; Mon esprit seulement, exempt de sa rigueur, A de quoi tmoigner en ses derniers ouvrages Sa premire vigueur. Les puissantes faveurs dont Parnasse m'honore Non loin de mon berceau commencrent leur cours ; Je les possdai jeune, et les possde encore A la fin de mes jours.
139 - ... je suis fort proche des ennemis, et n'ai quasi pas un cheval sur lequel je puisse combattre, ni un harnais complet que je puisse endosser. Mes chemises sont toutes dchires, mes pourpoints trous au coude, ma marmite est souvent renverse, et depuis deux jours je dne et soupe chez les uns et les autres ; mes pourvoyeurs disent n'avoir plus moyen de rien fournir pour ma table, d'autant qu'il ya plus de six -mois qu'ils n'ont reu d'argent.
62 - TIRCIS, il faut penser faire la retraite ; La course de nos jours est plus qu' demi faite , L'ge insensiblement nous conduit la mort : Nous avons assez vu sur la mer de ce monde Errer au gr des flots notre nef vagabonde ; II est temps de jouir des dlices du port.
385 - ... celui de la dbauche et de l'impit; car de songer que trois cents jeunes filles, qui y demeurent jusqu' vingt ans, et qui ont leur porte une cour remplie de gens veills, surtout quand l'autorit du Roi n'y sera plus mle; de croire, dis-je, que de jeunes filles et de jeunes hommes soient si prs les uns des autres sans sauter les murailles, cela n'est presque pas raisonnable.
66 - Il voit ce que l'Olympe a de plus merveilleux, II y voit ses pieds ces flambeaux orgueilleux Qui tournent leur gr la fortune et sa roue. Et voit comme fourmis marcher nos lgions Dans ce petit amas de poussire et de boue Dont notre vanit fait tant de rgions.
239 - ... l'examen se poursuivait, plus obstin et plus svre mesure qu'il approchait du terme , et il ne s'arrta que quand il l'eut atteint.
322 - Je ne vous ai point appels, comme faisaient mes prdcesseurs, pour vous faire approuver leurs volonts. Je vous ai fait assembler pour recevoir vos conseils, pour les croire, pour les suivre, bref, pour me mettre en tutelle entre vos mains; envie qui ne prend gure aux rois, aux barbes grises et aux victorieux.
58 - N'esprons plus, mon me, aux promesses du monde; Sa lumire est un verre, et sa faveur une onde Que toujours quelque vent empche de calmer. Quittons ces vanits, lassons-nous de les suivre; C'est Dieu qui nous fait vivre, C'est Dieu qu'il faut aimer. En vain pour satisfaire nos lches envies, Nous passons prs des rois tout le temps de nos vies A souffrir des mpris et ployer les genoux.