Les premires pages de L'Énide...

P. Ryckman, 1902 - 105
 

-

62 - De leur foyer et de leur cur! Et quand la tombe enfin a ferm leur paupire, Rien ne sait plus vos noms, pas mme une humble pierre Dans l'troit cimetire o l'cho nous rpond, Pas mme un saule vert qui s'effeuille l'automne, Pas mme la chanson nave et monotone Que chante un mendiant l'angle d'un vieux pont!
57 - ... rideaux tombants. Tout prs, un matelas s'tend sur de vieux bancs. Et cinq petits enfants, nid d'mes, y sommeillent. La haute chemine o quelques flammes veillent Rougit le plafond sombre, et, le front sur le lit, Une femme genoux prie, et songe, et plit : C'est la mre. Elle est seule. Et dehors, blanc d'cume, Au ciel, aux vents, aux rocs, la nuit, la brume, Le sinistre ocan jette son noir sanglot.
62 - On demande: O sont-ils? sont-ils rois dans quelque le? Nous ont-ils dlaisss pour un bord plus fertile ? Puis votre souvenir mme est enseveli. Le corps se perd dans l'eau, le nom dans la mmoire. Le temps, qui sur toute ombre en verse une plus noire, 20 Sur le sombre ocan jette le sombre oubli.
75 - OH ! combien de marins, combien de capitaines Qui sont partis joyeux pour des courses lointaines, Dans ce morne horizon se sont vanouis ! Combien ont disparu, dure et triste fortune ! Dans une mer sans fond, par une nuit sans lune, Sous l'aveugle ocan jamais enfouis...
85 - On n'osa trop approfondir Du tigre, ni de l'ours, ni des autres puissances, Les moins pardonnables offenses. Tous les gens querelleurs, jusqu'aux simples mtins, Au dire de chacun, taient de petits saints.
81 - Mais il n'ya pas l de contradiction, pas plus que dans le mens immota manet, lacrimx. volvuntur inanes. Si un homme ferme, et qui a pris un parti pnible, peut verser des larmes sans que son cur soit branl, un dieu peut bien tre mu au dedans, sans que cette motion te le caractre de haute placidit son front, surtout quand il a pour volont de calmer tout ce qui l'entoure.
34 - J'aurais vu massacrer et mon pre et mon frre, Du haut de son palais prcipiter ma mre, Et dans un mme jour gorger la fois (Quel spectacle d'horreur !) quatre-vingts fils de rois ; Et pourquoi ? pour venger je ne sais quels prophtes Dont elle avait puni les fureurs indiscrtes: Et moi, reine sans cur, fille sans amiti, Esclave d'une lche et frivole piti, Je n'aurais pas du moins cette aveugle rage Rendu meurtre pour meurtre, outrage pour outrage, Et de votre David trait...
63 - Heureux, bienheureux ceux que la mort a surpris Dans le foyer natal, prs des parents chris Dont la main ferma leurs paupires, Ceux qu'on enveloppa dans un linceul de lin, Et qui furent couchs par un groupe orphelin Sous le gazon des cimetires! Ceux-l, sur leurs tombeaux, quand revient le printemps, Ont des gerbes de fleurs, ont des rayons flottants Et des vols de blanches colombes ; Ceux-l, dans un sommeil qui n'est pas sans douceurs, Reconnaissent les pas des mres et des surs Qui...
35 - t oog der schepselen omlaag. 't Is nacht met Engelen en alle Hemelzonnen: De menschen hebben 't hart des Oppersten gewonnen, In 't nieuwe Paradijs; de mensch is 's Hemels vriend; Ons slavernij gaat in.
39 - Ik wil op een karos van wolken, hoog en snel Gevoerd door lucht en licht, met bliksemstraal en donder Verbrijzelen tot stof, wat boven, of van onder Zich tegen ons verzet, al waar...