Clment XIV et les Jsuites, ou, Histoire de la destruction des Jsuites: compose sur les documents indits et authentiques

Mellier, 1848 - 480
 

 - 

.

-

308 - ... sous peine d'excommunication majeure encourue par le seul fait, et rserve nous et aux papes nos successeurs, contre quiconque oserait apporter le moindre obstacle, empchement ou dlai l'excution du prsent bref. Nous mandons en outre, et nous dfendons, en vertu de la sainte obissance, tous et chacun des ecclsiastiques rguliers et sculiers, quels que soient leurs grade, dignit, qualit et condition, et notamment ceux qui ont t jusqu' prsent attachs...
84 - Pour moi qui vois tout, en ce moment, couleur de rose, je vois d'ici les jansnistes mourant l'anne prochaine de leur belle mort, aprs avoir fait prir, cette anne-ci, les jsuites de mort violente, la tolrance s'tablir, les protestants rappels, les prtres maris, la confession abolie, et le fanatisme cras sans qu'on s'en aperoive.
378 - ... votre culte proscrit. Mais qu'entends-je? grand Dieu! que vois-je? Aux saints cantiques qui faisaient retentir les votes sacres en votre honneur succdent des chants lubriques et profanes! Et toi, divinit infme du Paganisme, impudique Vnus, tu viens ici mme prendre audacieusemeni la place du Dieu vivant, t'asseoir sur le trne du Saint des Saints, et recevoir l'encens coupable de tes nouveaux adorateurs.
298 - ... alors se rpandre de plus en plus, dans presque tout l'univers, les plus vives contestations touchant la doctrine de cet ordre que plusieurs accusrent d'tre totalement oppose la foi orthodoxe et aux bonnes murs. Le sein mme de la socit fut dchir par des dissensions intestines et extrieures ; et entre autres accusations intentes contre elle, on lui reprocha de rechercher avec trop d'avidit et d'empressement les biens de la terre. Telle fut la source de ces troubles,...
92 - En consquence, mon confesseur, aprs un nouveau temps d'preuve assez long, a fait cesser cette injustice en me permettant d'approcher des sacrements, et, quoique je sente quelque peine du secret qu'il faut garder (pour viter des noirceurs mon confesseur) , c'est cependant une grande consolation pour mon me.
255 - La question n'est pas de savoir si le pape ne dsirerait pas d'viter la suppression des jsuites, mais si, d'aprs les promesses formelles qu'il a faites par crit au roi d'Espagne, Sa Saintet peut se dispenser de les excuter. Cette lettre que je lui ai fait crire au roi catholique le lie d'une manire si forte, qu' moins que la cour d'Espagne ne changet de sentiment , le pape est forc malgr lui d'achever l'ouvrage.
90 - Au commencement de 1752, dtermine (par des motifs dont il est inutile de rendre compte) ne conserver pour le Roi que les sentiments de la reconnaissance et de l'attachement le plus pur, je le dclarai Sa Majest en la suppliant de faire consulter les docteurs de Sorbonne, et d'crire son confesseur pour qu'il en consultt d'autres, afin de trouver les moyens de me laisser auprs de sa personne (puisqu'il le dsirait) sans tre expose au soupon d'une faiblesse que je n'avais...
122 - Sire, tant de vux runis; ne souffrez donc pas que dans votre royaume, contre les rgles de la justice, contre celles de l'Église, contre le droit civil, une Socit entire soit dtruite sans l'avoir mrit. L'intrt de votre autorit mme l'exige, et nous faisons profession "d'tre aussi jaloux de ses droits que des ntres.
115 - ... des souverains, et sur la doctrine du Clerg de France, contenue dans sa Dclaration de 1682, et en gnral sur les opinions ultramontaines; 3 La conduite des Jsuites sur la subordination qui est due aux vques et aux suprieurs ecclsiastiques, et s'ils n'entreprennent point sur les droits et les fonctions des pasteurs; 4 Quel temprament on pourrait apporter, en France, l'tendue de l'autorit du Gnral des Jsuites, telle qu'elle s'y exerce.
116 - Quant leurs murs , elles sont pures. On leur rend volontiers la justice de reconnatre qu'il n'ya peut-tre point d'Ordre dans l'Eglise, dont les Religieux soient plus rguliers et plus austres dans leurs murs..