Le droit au travail l'Assemble nationale: recueil complet de tous les discours prononcs dans cette mmorable discussion

 

 - 

.

-

114 - Les secours publics sont une dette sacre. La socit doit la subsistance aux citoyens malheureux, soit en leur procurant du travail, soit en assurant les moyens d'exister ceux qui sont hors d'tat de travailler.
361 - Dieu, en donnant l'homme des besoins, en lui rendant ncessaire la ressource du travail, a fait du droit de travailler la proprit de tout homme, et cette proprit est la premire, la plus sacre et la plus imprescriptible de toutes.
318 - ... doit, par une assistance fraternelle, assurer l'existence des citoyens ncessiteux, soit en leur procurant du travail dans les limites de ses ressources, soit en donnant, dfaut de la famille, des secours ceux qui sont hors d'tat de travailler.
300 - La Rpublique doit protger le citoyen dans sa personne, sa famille, sa religion, sa proprit, son travail, et mettre la porte de chacun l'instruction indispensable tous les hommes; elle doit, par une assistance fraternelle, assurer l'existence des citoyens ncessiteux, soit en leur procurant du travail dans les limites de ses ressources, soit en donnant, dfaut de la famille...
x - ... qui, enfin, par la facilit qu'elles donnent aux membres des communauts de se liguer entre eux, de forcer les membres les plus pauvres subir la loi des riches, deviennent un instrument de monopole, et favorisent des manuvres dont l'effet est de hausser, au-dessus de leur proportion naturelle, les denres les plus ncessaires la subsistance du peuple.
xxiv - Il sera cr et organis un tablissement gnral de secours publics, pour lever les enfants abandonns, soulager les pauvres infirmes, et fournir du travail aux pauvres valides qui n'auraient pas pu s'en procurer.
7 - Elle respecte les nationalits trangres, comme elle entend faire respecter la sienne; n'entreprend aucune guerre dans des vues de conqute et n'emploie jamais ses forces contre la libert d'aucun peuple.
3 - Art. 8. Les citoyens ont le droit de s'associer, de s'assembler paisiblement et sans armes, de ptitionner, de manifester leurs penses par la voie de la presse ou autrement. L'exercice de ces droits n'a pour limites que les droits ou la libert d'autrui et la scurit publique. La presse ne peut en aucun cas tre soumise . la censure.
x - ... ces institutions arbitraires, qui ne permettent pas l'indigent de vivre de son travail, qui repoussent un sexe qui sa faiblesse a donn plus de besoins et moins de ressources, et...
361 - Nous regardons comme un des premiers devoirs de notre justice, et comme un des actes les plus dignes de notre bienfaisance, d'affranchir nos sujets de toutes les atteintes portes ce droit inalinable de l'humanit.