Mmoires secrets pour servir l'histoire de la republique des lettres en France, depuis MDCCLXII jusqu' nos jours; ou, Journal d'un observateur, ...

 

 - 

.

-

54 - ... capables. Du reste , de quelque faon qu'on me traite , qu'on me tienne en clture formelle , ou en apparente libert, dans un hpital, ou dans un dsert, avec des gens doux ou durs , faux ou francs (si de ceux-ci il en est encore), je consens tout, pourvu qu'on rende ma femme les soins que son tat exige...
63 - Que la trompette du jugement dernier sonne quand elle voudra, je viendrai, ce livre la main, me prsenter devant le souverain juge. Je dirai hautement : Voil ce que j'ai fait, ce que j'ai pens, ce que je fus.
104 - J'ai l'honneur d'tre bien sincrement , etc. 27. Rponse du prieur. * Je reois dans l'instant , monseigneur, trois heures aprs midi, avec la plus grande surprise, la lettre que vous m'avez fait l'honneur de m'crire, en date du jour d'hier 2 juin : il ya maintenant plus de vingt-quatre heures que l'inhumation du corps de M. de Voltaire est faite dans notre glise, en pr
55 - ... sois plus oblig de me mler de rien. Nous donnerons pour cela ce que nous pouvons avoir d'argent, d'effets et de rentes, et j'ai lieu d'esprer que cela pourra suffire dans des provinces o les denres sont bon march, et dans...
63 - Je veux montrer mes femblables un homme dans toute la vrit de la nature ; & cet homme , c'eft moi. Moi feul je fens mon cur , & je connois les hommes. Je ne fuis fait comme aucun de ceux que j'ai vus. J'ofe croire n'tre fait comme aucun de ceux qui exiflent.
105 - Mignot m'exhiba un consentement de M. le cur de Saint-Sulpice, sign de ce pasteur, pour que le corps de M. de Voltaire pt tre transport sans crmonie; il m'exhiba en outre une copie collationne par ce mme cur de Saint-Sulpice, d'une profession de la foi catholique, apostolique et romaine, que M. de Voltaire a faite entre les mains d'un prtre approuv, en prsence de deux tmoins, dont l'un est M.
110 - ... pas encore bien sr d'y rester. Il n'a point pu prendre pied ni Lausanne, ni Neufchtel, ni Genve, parce que partout on a voulu lui donner un censeur dont il n'a pas voulu. A Bruxelles, il a t trs-bien accueilli du prince Charles, mais il a encore trouv des contrarits pour se fixer ouvertement dans cette ville : il a t rduit s'tablir dans un petit village auprs d'Ostende, o il a mont son imprimerie. Cette existence nomade, et qui nous tonne si fort,...
108 - Voltaire ; je connois plus fes ouvrages par fa rputation qu'autrement ; je ne les ai pas lu tous ; j'ai ou dire M. fon neveu, notre Abb, qu'on lui en imputoit de trs reprhenfibles qu'il avoit toujours dfavous : mais je fais d'aprs les Canons qu'on ne refufe la fpulture qu'aux Excommunis , lat fententi , & je crois tre fur que M.
61 - M. de Voltaire, durant sa dernire maladie, de prs de quinze jours de dure, n'a jamais eu la tte libre deux minutes de suite. Le journaliste oublie que, deux pages avant, il rapporte la lettre crite par le moribond M. de Lally , lettre qui n'annonce rien moins qu'un homme en dlire, et qu'un homme occup de sa conscience: cependant , dit-il , c'est cette raison qui a empch M. le cur de Saint-Sulpice de le voir, comme il y tait invit par la famille. 4 Enfin , le samedi 30...
61 - Saint-Sulpice, suivant le mme rcit, vint voir M. de Voltaire le mme jour, prit copie de cette profession de foi, et la dclara authentique par un crit qu'il donna M. l'abb Mignot, en ajoutant seulement que l'abb Gauthier n'avait pas t envoy par lui, comme le malade l'avait cru.