Dmonstrations vangliques, tr., reproduites intgralement, annotes et publ. par L. Migne. Intr. [and] 18 tom. [and] Conclusion, 11

 

 - 

.

-

577 - Gengis-Kan qui ont dvast l'Asie : et nous verrons que nous devons au christianisme, et dans le gouvernement un certain droit politique, et dans la guerre un certain droit des gens, que la nature humaine ne saurait assez reconnatre.
305 - Paul ne peut en rien tre altr ou branl: que toute personne soit soumise aux puissances suprieures; car il n'ya point de puissance qui ne vienne de dieu, et c'est lui qui ordonne celles qui sont sur la terre; celui donc qui s'oppose aux puissances rsiste l'ordre de dieu.
655 - L'athe , fourbe, ingrat, calomniateur, brigand , sanguinaire , raisonne et agit consquemment, s'il est sr de l'impunit de la part des hommes ; car s'il n'ya pas de. Dieu, ce monstre est son Dieu lui-mme...
299 - On peut impunment gorger son semblable sous sa fentre ; il n'a qu' mettre ses mains sur ses oreilles, et s'argumenter un peu, pour empcher la nature qui se...
391 - Si le sens de vos vers tarde se faire entendre, Mon esprit aussitt commence se dtendre, Et , de vos vains discours prompt se dtacher, Ne suit point un auteur qu'il faut toujours chercher.
149 - Que, d'un ct, l'on se mette devant les yeux les massacres Continuels des rois et des chefs grecs et romains, et de l'autre, la destruction des peuples et des villes par ces mmes chefs...
147 - Nos gouvernements modernes doivent incontestablement au christianisme leur plus solide autorit et leurs rvolutions moins frquentes ; il les a rendus eux-mmes moins sanguinaires : cela se prouve par le fait en les comparant aux gouvernements anciens. La religion mieux connue , cartant le fanatisme , a donn plus de douceur aux murs chrtiennes. Ce changement n'est point l'ouvrage des lettres, car, partout o elles ont brill, l'humanit n'en a pas t plus respecte ; les cruauts...
143 - Je vous avoue aussi que la majest des Écritures m'tonne, que la saintet de l'Evangile parle mon cur. Voyez les livres des philosophes avec toute leur pompe : qu'ils sont petits prs de celui-l ! Se peut-il qu'un livre la fois si sublime et si simple soit l'ouvrage des hommes...
389 - C'est un matre intrieur qui me fait taire , qui me fait parler, qui me fait croire, qui me fait douter, qui me fait avouer mes erreurs ou confirmer mes jugements : en l'coutant, je m'instruis; en m'coutant moi-mme, je m'gare.
657 - Je ne voudrais pas avoir affaire un prince athe, qui trouverait son intrt me faire piler dans un mortier : je suis bien sr que je serais pil. Je ne voudrais pas, si j'tais souverain, avoir affaire des courtisans athes, dont l'intrt serait de m'empoisonner: il me faudrait prendre au hasard du contre-poison tous les jours. Il est donc absolument ncessaire pour les princes et pour les peuples, que l'ide d'un Être suprme, crateur, gouverneur, rmunrateur et vengeur,...