Etudes philosophiques sur le christianisme

A. Vaton, 1853
 

 - 

.

-

122 - ET LE VERBE S'EST FAIT CHAIR, et il a habit parmi nous...
235 - Et moi, je te dis que tu es Pierre, et sur cette pierre je btirai mon Église, et les portes de l'enfer ne prvaudront pas contre elle.
235 - Et moi je te dis que tu es Pierre et sur cette pierre je btirai mon Église et les portes de l'enfer ne prvaudront point contre elle. Et je te donnerai les clefs du royaume des Cieux et tout ce que tu lieras sur la terre sera li dans les cieux, et tout ce que tu dlieras sur la terre sera dli dans les cieux.
435 - En vrit, en vrit, je vous le dis : Si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme, et si vous ne buvez son sang, vous n'aurez point la vie en vousmmes. 54 Celui qui mange ma chair, et qui boit mon sang, a la vie ternelle; et je le ressusciterai au dernier jour.
160 - Ce n'est pas vous qui m'avez choisi , mais c'est moi qui vous ai choisis et qui vous ai tablis , afin que vous alliez , et que vous portiez du fruit...
497 - Adoration de la croix au vendredi saint, l'enthousiasme de la multitude la procession de la Fte-Dieu, enthousiasme qui me gagne moi-mme quelquefois. Je n'ai jamais vu cette longue file de prtres en habits sacerdotaux, ces jeunes acolytes vtus de leurs aubes blanches, ceints de leurs larges ceintures bleues, et jetant des fleurs devant le Saint Sacrement ; cette foule qui les prcde et qui les suit dans un silence religieux; tant d'hommes, le front prostern contre la terre; je n'ai...
65 - ... sans cesse la misricorde par de nouveaux crimes et de nouvelles expiations ; qu'inquiets sur les anciennes dettes, jamais quittes envers le seigneur, nous devons craindre d'en contracter de nouvelles , de combler la mesure , et d'aller jusqu'au terme o la bont paternelle finit.
535 - Un mridien dcide de la vrit, ou de peu d'annes de possession. Les lois fondamentales changent, le droit a ses poques; plaisante justice qu'une rivire ou une montagne borne ; vrit au de des Pyrnes, erreur au del!
65 - ... et commence une autre justice; qui est faite pour mener sans cesse du repentir l'amour, et de l'amour au repentir ; qui met entre le juge et le criminel un grand mdiateur, entre le juste et le mdiateur un grand juge; une telle religion ne doit point avoir de crimes inexpiables. Mais quoiqu'elle donne des craintes et des esprances tous, elle fait assez sentir que, s'il n'ya point de crime qui, par sa nature , soit inexpiable , toute une vie peut l'tre ; qu'il...
434 - Je suis le pain vivant descendu du ciel ; si quelqu'un mange de ce pain, il vivra ternellement ; et le pain que je donnerai c'est ma chair pour la vie du monde.