Dmonstrations vangliques, tr., reproduites intgralement, annotes et publ. par L. Migne. Intr. [and] 18 tom. [and] Conclusion, 2

 

 - 

.

-

691 - Savoir par cur n'est pas savoir; c'est tenir ce qu'on a donn en garde sa mmoire.
483 - Montaigne est incomparable pour confondre l'orgueil de ceux qui, hors la foi, se piquent d'une vritable justice; pour dsabuser ceux qui s'attachent leurs opinions, et qui croient trouver dans les sciences des vrits inbranlables...
141 - Le Seigneur a dit mon Seigneur : Asseyez-vous ma droite. Jusqu' ce que je rduise vos ennemis vous servir de marchepied.
683 - C'est la mre nourrice des plaisirs humains. En les rendant justes, elle les rend srs et purs.
711 - Bacon , dont les ouvrages si justement estims, et plus estims pourtant qu'ils ne sont connus, mritent encore plus notre lecture que nos loges. A considrer les vues saines et tendues de ce grand homme, la multitude d'objets sur lesquels son esprit s'est port , la hardiesse de son style qui runit partout les plus sublimes images avec la prcision la plus rigoureuse , on serait tent de le regarder comme le plus grand , le plus universel , et le plus loquent des philosophes.
487 - Dire que la religion n'est pas un motif rprimant, parce qu'elle ne rprime pas toujours, c'est dire que les lois civiles ne sont pas un motif rprimant non plus. C'est mal raisonner contre la religion, de rassembler dans un grand ouvrage une longue numration des maux qu'elle a produits, si l'on ne fait de mme celle des biens qu'elle a faits.
561 - O la vile chose, dict-il, et abjecte que l'homme, s'il ne s'esleve au dessus de l'humanit e ! Voyl un bon mot et un utile dsir, mais pareillement absurde. Car...
485 - Confessons la vrit : qui trierait de l'arme, mme lgitime et moyenne, ceux qui y marchent par le seul zle d'une affection religieuse, et encore ceux qui regardent seulement la protection des lois de leur pays ou service du prince, il n'en saurait btir une compagnie de gensdarmes complte.
679 - En vrit le mentir est un maudit vice. Nous ne sommes hommes et ne nous tenons les uns aux autres que par la parole.
483 - Si elle n'entre chez nous par une infusion extraordinaire ; si elle y entre non seulement par discours, mais encore par moyens humains, elle n'y est pas en sa dignit ny en sa splendeur.