Histoire parlementaire de la Rvolution franaise, ou, Journal des assembles nationales, depuis 1789 jusqu'en 1815, par P.J.B. Buchez et P.C. Roux, 22

 

 - 

.

1
23
2
27
3
28
4
35
5
48
6
113
7
125
8
130
15
275
16
295
17
314
18
318
19
322
20
333
21
341
22
350

9
169
10
187
11
189
12
211
13
244
14
251
23
385
24
415
25
420
26
472
27
473
28
479

-

10 - Si le Roi se met la tte d'une arme et en dirige les forces contre la nation, ou s'il ne s'oppose pas par un acte formel une telle entreprise qui s'excuterait en son nom, il sera cens avoir abdiqu la royaut.
56 - Louis tait mont sur le trne vingt ans; et vingt ans, il donna sur le trne l'exemple des murs; il n'y porta aucune faiblesse coupable, ni aucune passion corruptrice; il y fut conome, juste, svre; il s'y montra toujours l'ami constant du peuple. Le peuple dsirait la destruction d'un impt dsastreux qui pesait sur lui : il le dtruisit; le peuple demandait l'abolition de la servitude : il commena par l'abolir lui-mme dans ses domaines.
151 - Temple; si le numraire est rare, si nos armes sont mal approvisionnes, la cause en est au Temple ; si nous avons souffrir chaque jour du spectacle de l'indigence, la cause en est au Temple. Ceux qui tiennent ce langage n'ignorent pas cependant que la chert du pain, le dfaut de circulation dans les subsistances, la mauvaise administration dans les armes et l'indigence dont le spectacle nous afflige, tiennent d'autres causes que celles du Temple.
151 - ... la piti, que des prjugs invtrs auront excite sur le sort de Louis ? Qui me garantira que dans cette nouvelle tempte , o l'on verra...
151 - Rpublique ; qu'il n'ya qu'un chef qui puisse la sauver ; qui me garantira, dis-je, que ces mmes hommes ne crieront pas aprs la mort de Louis avec la plus grande violence : Si le pain est cher la cause en est dans la Convention ; si le numraire est rare, si nos armes sont mal...
192 - Ainsi, l'instruction doit tre universelle, c'est--dire s'tendre tous les citoyens. Elle doit tre rpartie avec toute l'galit que permettent les limites ncessaires de la dpense, la distribution des hommes sur le territoire, et le temps, plus ou moins long, que les enfants peuvent y consacrer.
152 - Ah! fuyez-les plutt; redoutez leur rponse : je vais vous l'apprendre. Vous leur demanderiez du pain, ils vous diraient : Allez dans les carrires disputer la terre quelques lambeaux sanglants des victimes que nous avons gorges ; ou : voulezvous du sang? prenez, en voici; du sang et des cadavres, nous n'avons pas d'autre nourriture vous offrir. Vous frmissez, citoyens...
15 - Or ce dlit se place videmment sous le second chef de l'article 6, qui concerne le cas o le roi ne s'opposera pas une entreprise faite sous son nom. Mais si le dlit port par le premier chef du mme article, qui est celui d'une guerre faite la nation la tte d'une arme, et qui est bien plus grave que le second, n'est puni lui-mme que par l'abdication prsume de la royaut, comment pourrait-on imposer une peine plus forte au dlit moins grave? Je cherche les objections...
192 - ... que de l'assemble des reprsentants du peuple, parce que, de tous les pouvoirs, il est le moins corruptible, le plus loign d'tre entran par des intrts particuliers, le plus soumis l'influence de l'opinion gnrale des hommes clairs, et surtout parce qu'tant celui de qui manent essentiellement tous les changements, il est ds lors le moins ennemi du progrs des lumires, le moins oppos aux amliorations que ce progrs doit amener.
82 - La faiblesse ne nous est plus permise; car, aprs avoir demand l'exil de tous les Bourbons, nous ne pouvons sans injustice, pargner le seul d'entre eux qui fut coupable. Tout ce qui porte un cur sensible sur la terre respectera notre courage. Vous vous tes rigs en tribunal judiciaire, et, en permettant qu'on portt outrage la majest du souverain, vous avez laiss changer l'tat de la question. Louis est accusateur, et le peuple est accus. Le pige et t moins dlicat,...